indéfectible

indéfectible

indéfectible [ ɛ̃defɛktibl ] adj.
• 1501; de 1. in- et défectible, du lat. defectus, p. p. de deficere « faire défaut »
Didact. ou littér.
1Qui ne peut cesser d'être, qui continue, dure toujours. éternel, indestructible. Un attachement indéfectible.
2Qui ne peut défaillir, être pris en défaut. Des souvenirs « conservés par une mémoire indéfectible » (Henriot).
⊗ CONTR. Passager. Labile.

indéfectible adjectif (moyen français défectible, du bas latin defectibilis, sujet à défaillance) Qui ne peut cesser d'être, qui dure éternellement : Une indéfectible amitié.indéfectible (synonymes) adjectif (moyen français défectible, du bas latin defectibilis, sujet à défaillance) Qui ne peut cesser d'être, qui dure éternellement
Synonymes :
- éternel
- impérissable
- sûr
Contraires :
- éphémère
- précaire

indéfectible
adj. Litt.
d1./d Qui ne peut cesser d'être. Amitié indéfectible.
d2./d Qui ne peut être pris en défaut. Un courage indéfectible.

INDÉFECTIBLE, adj.
Littér. Qui ne cesse d'être, de durer. Synon. éternel, immuable. Dieu, (...) étant l'être souverain, (...) le moi infiniment sage et libre, par conséquent indéfectible et saint (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 351). Dorilys redevenait, en saluant, l'indéfectible adolescente sur laquelle le théâtre pouvait compter encore pendant un quart de siècle (COLETTE, Seconde, 1929, p. 214).
THÉOL. Qui durera jusqu'à la fin du monde. On peut répondre, tout d'abord, en distinguant le souverain pontificat, indéfectible et divin, d'avec la personne sacrée (OZANAM, Philos. Dante, 1838, p. 277). Le néant de ceux qui l'outragent [l'Église] est surabondamment notifié par sa silencieuse et indéfectible présence (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 167).
P. ext. Qui ne peut défaillir. Synon. solide, sûr. Indéfectible attachement; dévouement, fidélité indéfectible; partisan indéfectible. La nature dont parle la formule (...) [le plaisir résulte d'une activité conforme à la nature] c'est la bonne nature d'une normalité et d'une rationalité indéfectibles (HAMELIN, Éléments princ. représ., 1907, p. 472). Les hybrideurs choisissent deux pieds de vigne (...). Tous les deux seront des sujets éprouvés, de santé indéfectible, de ces ceps de roc prêts à aller cent ans (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p. 86) :
... cette prérogative et cette puissance surnaturelles que les Anciens attribuaient à la malédiction d'un père, poursuivant son objet avec la rigueur indéfectible d'une fatalité!
BAUDEL., Paradis artif., 1860, p. 403.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. 1501 « qui ne peut cesser d'être, qui continue, dure toujours » (F. LE ROY, Le Livre de la femme forte et vertueuse, r 7 a ds HUG.); 2. 1923 mémoire indéfectible (PESQUIDOUX, Chez nous, p. 160). Dér. sav. du lat. class. defectus, part. passé de deficere « cesser, faire défaut, manquer », cf. aussi le b. lat. defectibilis « sujet à défaillir », lat. médiév. indefectibilis « indéfectible, éternel » (IXe s. ds BLAISE Latin. Med. Aev.). Fréq. abs. littér. : 35.
DÉR. 1. Indéfectibilité, subst. fém. Caractère de ce qui est indéfectible (notamment dans le domaine théologique). Il [Bossuet] se voyait donc obligé de recourir (...) à la distinction du siège et de la personne, et de soutenir l'indéfectibilité en niant l'infaillibilité (J. DE MAISTRE, Pape, 1819, p. 85). Son hypothèse de la déchéance inévitable et graduelle des substances spirituelles, en dehors de la seule indéfectibilité de Dieu (Théol. cath. t. 4, 1 1920, p. 350). []. Att. ds Ac. dep. 1740. 1re attest. 1677 (Mme DE SÉVIGNÉ, Corresp., 23 juill., éd. R. Duchêne, t. 2, p. 498); dér. sav. de indéfectible, suff. -(i)té. Cf. deffectibilité « défaut, manque » (1468 ds LA CURNE). 2. Indéfectiblement, adv. De manière indéfectible. Il [Claudel] a cru en Dieu, il en a été le témoin indéfectiblement fidèle (MAURIAC, Bloc-notes, 1958, p. 166). []. 1re attest. 1677 (RETZ, Œuvres, éd. R. Chantelauze, t. 9, p. 327); de indéfectible, suff. -ment2. Cf. aussi le lat. chrét. indefectibiliter « sans défaillance, fermement » (Ve s. ds BLAISE Lat. chrét.), lat. médiév. « avec constance, d'une manière indéfectible » (Acta Sanctorum, Martii, t. 1, p. 545 ds BLAISE Latin. Med. Aev.) et, en m. fr., desfectiblement « de façon incomplète » (1468 ds LA CURNE).

indéfectible [ɛ̃defɛktibl] adj.
ÉTYM. 1501, F. Le Roy; lat. médiéval indefectibilis « indéfectible, éternel », de in- (→ 1. In-), bas lat. defectibilis « sujet à défaillir », de defectum, supin de deficere « faire défaut » (→ Défectif, déficient), et suff -(i)bilis (→ -ible).
Didactique ou littéraire.
1 Qui ne peut cesser d'être, qui continue, dure toujours. Éternel, indestructible. || Le dogme catholique considère l'Église comme indéfectible. || Attachement indéfectible. || Les principes indéfectibles de la démocratie.
1 Ô lumière incorruptible, ô lumière incompréhensible, ô lumière indéfectible (…) qui enlumine les anges et les saints de paradis !
F. Le Roy, cité par Huguet (texte de 1501).
2 (J. de Pesquidoux, 1923, in T. L. F.). Qui ne peut défaillir, être pris en défaut. || Mémoire indéfectible. Solide, sûr.
2 (…) leur indéfectible courage se doublait maintenant d'une foi ardente, et sans défaillance, dans le génie d'un grand homme de guerre.
Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Avènement de l'Empire, XX.
3 (…) Victor Hugo excelle à mêler ses connaissances réelles et d'habiles souvenirs de lecture conservés par une mémoire indéfectible (…)
Émile Henriot, les Romantiques, p. 69.
DÉR. Indéfectibilité, indéfectiblement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Indefectible — In de*fect i*ble, a. [Pref. in not + defectible: cf. F. ind[ e]fectible.] Not defectible; unfailing; not liable to defect, failure, or decay. [1913 Webster] An indefectible treasure in the heavens. Barrow. [1913 Webster] A state of indefectible… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • indefectible — adjetivo 1. (preferentemente antepuesto) Uso/registro: elevado. Que no puede dejar de ocurrir, o que no se puede evitar: La Navidad y las indefectibles fiestas familiares nos aguardan. Apareció con su indefectible aire cansino …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • indefectible — index infallible Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • indefectible — adj. Que no puede faltar o dejar de ser …   Diccionario de la lengua española

  • indefectible — [in΄dē fek′tə bəl, in΄difek′tə bəl] adj. [ IN 2 + DEFECT + IBLE] 1. not likely to fail, decay, become imperfect, etc. 2. without a fault or blemish; perfect indefectibility n. indefectibly adv …   English World dictionary

  • indefectible — ► adjetivo Que no puede faltar o dejar de suceder: ■ es indefectible que recurra al insulto; lucía las indefectibles insignias. SINÓNIMO inevitable * * * indefectible (de «in 1» y «defectible») adj. Se dice de lo que no puede faltar o dejar de… …   Enciclopedia Universal

  • indefectible — {{#}}{{LM I21533}}{{〓}} {{SynI22080}} {{[}}indefectible{{]}} ‹in·de·fec·ti·ble› {{《}}▍ adj.inv.{{》}} Que no puede faltar o dejar de ser: • Llegó el invierno con su indefectible mal tiempo.{{○}} {{#}}{{LM SynI22080}}{{〓}} {{CLAVE… …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • INDÉFECTIBLE — adj. des deux genres T. didactique Qui ne peut défaillir, cesser d’être. L’église est indéfectible. Ligne de conduite indéfectible …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • indéfectible — (in dé fè kti bl ) adj. Terme dogmatique. Qui ne peut défaillir, qui ne peut cesser d être. L Église est indéfectible. •   Il [le parfait] arrive, pensait il, à une vertu indéfectible, à cause de sa perfection qui ne se relâche jamais, BOSSUET Ét …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INDÉFECTIBLE — adj. des deux genres T. dogmatique. Qui ne peut défaillir, cesser d être. Il n est guère usité que dans cette phrase, L Église est indéfectible …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”